The Opalescent Nine site is in the midst of a total transformation.

You'll find it reborn as Nine's Path, an enhanced and upgraded online experience.

Bookmark the link:

http://ninespath.com

Les Blogs Français

 

Pensées Renégates
13 Nov 2009

tree headSi, dans vos errances, vous êtes tombés sur la destruction systématique du corps humain rapportée avec des modes et des méthodes variées, n‘ayez crainte. Si vous avez vu des atrocités qui ont stupéfié votre cerveau et estampé une image de peine et d’horreur sur l’écran de la réalité, n’ayez pas peur. Si vous avez senti le dard de l’incongruence introduit en force sur les rivages éveillés du rêve de l‘humanité, ne soyez pas alarmés. Faites un pas en arrière et respirez. C’est autorisé, vous savez. Il n’est pas nécessaire que vous soyez empêtrés dans la toile des idées et des actions infernales. Vous êtes divins. Vous êtes éternels. Comment pourrait-il y avoir une quelconque souffrance dans cette compréhension? C’est seulement que vous vous êtes attachés aux croyances disant qu‘ainsi va le monde et que cela ne peut être changé. Avez-vous autorisé ces croyances à contrôler de façon subtile vos pensées et à anéantir la conscience que vous avez de votre existence intangible dans la respiration de OM? Si vous n’êtes pas conscients des croyances subtiles qui ont infiltré votre expérience, il est temps de changer votre façon de penser. Si cela semble un peu répétitif, ainsi soit-il. Cependant réalisez que le fait de croire qu’il n’y a rien à changer est en soi un bloc trébuchant, très persistant. Le monde comme il va n’est pas la cause de vos pleurs. Etre, simplement, est la nature du monde comme il va. C’est dans la respiration de OM que vous êtes, que votre planète est et que nous, tous les autres êtres et leurs demeures dans l’univers sont. Nous sommes tous ensembles dans la respiration de OM. Respirez et sentez que cela est vrai pour vous maintenant. Respirez dans la respiration de OM et sentez la suavité de ses fractallines volutes de joie. Vous existez comme l‘une d’entre elles.

 
 
 
Chers terriens, nous pleurons la peine dont nous avons été témoins sur votre monde comme sur le nôtre. Il n’est plus temps de passer vos heures à pleurer. Pleurez une bonne fois pour toutes, puis passez à autre chose. Honorez, puis vivez. Prenez ce que chaque instant de peine offre comme sagesse et enveloppez-le dans votre cœur. Sentez-le baignant dans la respiration de OM et relâchez-le, transformé. Les éons pendant lesquels vous avez été les témoins de la destruction de la joie ont été un ballast qui vous a tirés vers le bas. Pouvez-vous maintenant être témoin de votre altération par la respiration de OM, vous libérer de vos souvenirs douloureux, et simplement autoriser à la sagesse de l’amour un enfouissement dans votre âme. Elle ne connaîtra qu’une résurrection dans la joie, une fois que l’ancre du souvenir douloureux est coupée. De quelle autre façon pouvez-vous vous élever, peuple du monde, de quelle autre façon pouvez-vous devenir la lumière qu’à travers la transformation du poids de la peine en l’essence de l’amour? S’il vous semble ici que nous avons sauté une étape dans les grandes lignes de ce récit, laissez-nous remplir les espaces avec le répit divertissant d’une histoire. Ecoutez ces mots et laissez-les travailler à l’intérieur de votre psyché. Dans la grande tradition de la narration se trouve une psychologie transformatrice sous forme écrite.
 
 
A la lisière du bois vivait une âme gentille, un vieil homme qui gravait des bibelots qui apportaient de la joie aux enfants du village d’à côté. Il taillait au couteau les branches et les nœuds jusqu’à ce qu’il ait libéré la forme de la joie qu’il sentait cachée dans le bois brut. Il ne planifiait jamais à l’avance ce qu’il ferait pour sa prochaine sculpture, mais il permettait à l’esprit de l’arbre de se libérer à travers ses mains. Tandis que son couteau s’enfonça dans l’écorce brune, il commença à s’installer dans un rythme régulier, les mains et la respiration cadencées dans un doux va-et-vient où la sculpture prenait vie. Aucune pensée ne prenait racine, et les distractions des affaires humaines ne le détournaient pas de son activité. En très peu de temps, il avait en face de lui une représentation de l’énergie de l’arbre en forme de jouet ou de petit bibelot, cependant au fond de lui il avait découvert un vaste océan de paix et de béatitude. Il ne s’était pas assis avec l’intention de faire quelque chose d’utile pour un enfant. Il s’était assis avec l’intention de faire un avec la respiration de l’arbre, avec l’esprit de la terre et avec sa propre bande de fréquence interne de béatitude. Il s’assit pour réaliser encore une fois que sa réalité interne est sa seule réalité et se reconnecter avec le divin qu’il retraçait à chaque respiration. Il s’assit pour permettre à la respiration du divin de respirer à travers lui, et ainsi s'identifier à nouveau avec la résonance holographique de l’expérience d’être divin. Juste pour un instant, le temps qu’il faut pour que son couteau enlève le voile qui cache le jouet au cœur du bois. Il était entier quand il gravait et il amenait cette complétude sur le flot de sa conscience dans son monde éveillé. Les jouets et les bibelots amenaient de la joie au gens, en rendant leur expérience de complétude encore plus réelle. Finalement il lui fut donné le titre de vieil homme de la forêt, et les enfants lui amenèrent des cadeaux qu’ils avaient faits, car il leur apprenait tout ce qu’il savait. Ainsi fut respirée au sein du peuple terrien la grande respiration de l‘ancienne voie de OM.
 
 
Savoir comment créer un chemin vers le cœur de OM, vers la source de la respiration de OM est le test de celui ou celle qui se connaîtrait comme l’incarnation de OM. Il n’y a pas d’autre chemin sûr à prendre que celui de connaître son propre cœur, sa propre respiration, et de suivre le rythme qui palpite de l’intérieur vers le cœur de Tout ce Qui Est. Vous êtes capables de faire cela à chaque instant, si vous devenez conscients de votre propre présence divine qui attend de respirer à travers l’expression de votre être en tant qu’humain de la planète terre. Il y a de l’amour incorporé dans l’expérience d’éplucher les couches mortes du soi. Sous la couche protectrice de l’écorce que vous présentez au monde existe le cœur de l’humanité entière attendant d’être découverte dans son unique expression joyeuse qui est la vôtre. Votre respiration peut éplucher les couches l'une après l’autre pour révéler la raison d’être de votre venue sur terre. La joie existe à l’intérieur de votre cœur. Autoriserez-vous le vieil hOMme (Old Man)-l’ OM-à brandir la respiration comme un couteau et à libérer votre soi transformé. Autorisez OM à respirer à travers vous et à enlever les énergies qui cachent la vérité de votre essence. Joignez votre respiration avec la respiration de OM et sentez la vérité de votre essence prendre la forme que vous présentez au monde. Vous êtes en train de vous transformer, et la vérité est en train de se révéler. Faites confiance au processus et à la respiration. Soyez OM.


Traduit par James Kindou

AddThis Social Bookmark Button

Go to top